All the artistic javelin art pictures, special collage and wallpaper on this web page and other are not for commercial purposes.  
Retour : JAVELIN-ART




TOUT le Javelot pré olympique pour au moins ne pas être étonné
de ce qui se prépare... Une année pré olympique, c'est toujours
à cette époque que les choses sont les plus intéressantes.








Javelin Art 2012 vous rapporte le meilleur du javelot
pour cette année olympique très spéciale...






Toutes les infos, les news
exclusives, les résultats, -et plus encore- ici sur
cette page web pour vivre le beau Javelot des jeux de Londres.



         

Dans cette page les résultats, les news relatives aux préparations des Jeux de Londres 2012...





L'actualité du Javelot pour cette année 2012...
JAVELIN THROW FESTIVALS and all other javelin
BEFORE THE LONDON 2012 OLYMPIC GAMES!


Next weekend Stefi Nerius in Germany, René-Jean Monneret in France are ready to
launch the promotional events. Most importantly, both organisers' focus are
kids who want to know more about javelin throw!





















Une année Olympique surtout
pour la communication !








      En examinant les sujets javelot (publiés -en anglais- par les grandes instances), en dressant le catalogue des petits éditoriaux sportifs, une tendance insidieuse et fâcheuse se dégage. Tout se passe comme si les médias voulaient entretenir le choc programmé des titans (ci-contre), quitte à occulter tout ce qui gêne le scénario préparé et calculé. Les journalistes sportifs (ceux surtout de la grande institution) anticipent et organisent leur duel des leaders qui doit assurer l'audience et la rentabilité des évènements... Oui, mais, non...
      Ignorant la réalité des performances, méconnaissant la vérité des capacités du moment, ne tenant pas compte des programmations et des blessures, occultant la technique -pourtant essentielle-, les journalistes racontent l'athlète utopique plongé dans ses contraintes exogènes d'une histoire scénarisée irréelle et décalée. Certes, les interviews et les vidéos sont là et l'athlète s'exprime mais les fondamentaux de la discipline ne sont pas mis sur la table... En creusant les sujets, les propos publiés des journalistes deviennent amusants... Certaines antennes vous racontent que tel lanceur prépare sa moisson de médaille (alors que l'athlète a décidé de longue date de faire l'impasse). Dans cette communication marketing, le journaliste accrédité vous explique les attentes "fondées et légitimes" des lanceurs -alors qu'ils sont blessés et pensent déjà à autre chose-. Dans cette vision spectacle, certaines fédérations sont totalement occultées et les propos intimistes essayent de vous rapprocher de certains personnages choisis et préférés pour des raisons qui dépassent le cadre de cette présentation. L'argent alors roi de la communication spectacle ?… Dans ce rapport marketing où l'information web-live est rondement scénarisée, le changement d'entraîneur (avec les conséquences connues à moyen et long terme) est utilisé dans des propos orientés d'ailleurs faux et l'athlète est cette fois à 20 mètres de ses performances de pointe ! Connaître la discipline pour suivre la saison est un avantage qui peut se vivre en dehors du langage "blogé et/ou twitté".

      Il est assez facile de maîtriser le commentaire sur l'image. Pour savoir qui est en forme, (surtout pour le lancer de javelot où l'engin est léger), il suffit de rechercher le geste juste... La technique 'juste' (sans erreur) est un bon indice de forme souvent corrélé à la bonne performance. Il est assez remarquable qu'aucun rédacteur n'ose commenter la technique javelot (exception faite de deux nations).

      Les jeux olympiques de Londres sont déjà passionnants, surtout parce que certaines images parlent d'elles-mêmes avant la finale. Préférez les images aux propos (souvent faux) des commentateurs pas forcément spécialistes de la discipline, vous verrez, les choses seront alors assez "explicites"...












Reprenons l'histoire, et avançons pas à pas pour suivre les progressions...

WOULD YOU THINK ANDREAS THORKILDSEN WOULD
WIN THE OLYMPIC GAMES? ACTUALLY, HE DOES!


Hi, Eric. Tero Pitkämäki FIN will win it, Andreas Thorkilden NOR will take
second and Matthias De Zordo GER will take third... closely followed
by Sergey Makarov RUS and four other guys within a meter of him!
I think the Kenyan Julius Yego will also be in the zone for a
top 12 finish. Who do you predict will take the
medals? Nice work on the art!!!!
Kenny Hall - Jamestown, USA.




Oui, certainement. Oui, pourquoi pas... Mais Matthias De Zordo sera t-il troisième
ou même présent ? Toutes ces prospectives sont surtout guidées par des
informations web-live très scénarisées... La forme des athlètes
n'est pas forcément celle annoncée dans les articles !

Soyons pragmatiques, pour cette année olympique, la programmation
est essentielle et la forme de certains athlètes (surtout ceux qui ne
sont pas au mieux) risque fort d'être assez explicite
aux championnats d'Europe d'Helsinki (Finlande).





Le double champion olympique (2004/2008) et tenant du titre continental, le Norvégien Andreas Thorkildsen (84.72m
cette année à Ostrava, le 25 mai), gêné par un problème aux quadriceps, ne fait que trois essais
aux championnats d'Europe d'Helsinki et termine au pied du podium (81.55m)... Mais selon
ses propos : "Je ne pense pas que ce sera un problème pour les Jeux olympiques".


De Zordo forfait ?! "La forme est là, mais si je ne peux pas glaner une médaille cette
année, tant pis, je suis encore jeune.
" Matthias de Zordo.

 



Et, vérification : Matthias de Zordo blessé au coude, le meilleur allemand de l'année, Tino Häber, 31ième
performeur de l'année (82.10m, le 10 juin 2012 à St. Wendel), et, seulement neuvième des
championnats d'Europe d'Helsinki, (avec 76.11m au deuxième essai) -record personnel
83.46m
à Cuxhaven le 22/07/2009- peut-il sauver l'Allemagne en réalisant
le concours parfait aux Jeux Olympiques de Londres ? Hum... Difficile...



Voici le bilan allemand de l'année avant les jeux de Londres...







Voici le bilan finlandais de l'année avant les jeux de Londres...



Avec des championnats nationaux disputés et des rebondissements dans les concours majeurs de
l'année, l'équipe finlandaise cherche son leader pour défendre le javelot aux jeux de Londres.








Le niveau n'est pas forcément celui des tout meilleurs,... mais la concurrence au pays de la
bannière étoilée est très animée ! Et, dans la confidence de Craig Kinsley (correspondant
exclusif pour Javelin-Art) on peut affirmer que l'implication pour les
jeux est à son comble avec de belles histoires.






Pour infirmer les propos de quelques commentateurs sportifs qui affirment que le javelot est une
discipline exclusivement européenne, voici le classement 2012 du javelot chinois et japonais...
Mais, il faut déjà regarder ailleurs....











De plus en plus dans les médias
les informations sportives sont scénarisées. La focale est toujours portée
sur les mêmes lanceurs. Mais, la réalité des blessures peut sortir l'athlète leader du canevas attendu...
Et, pour les Jeux de Londres, la programmation allemande (comme celle d'ailleurs finlandaise)
reste à écrire (en urgence !)... Les allemands et les finlandais ne sont pas au mieux. Aussi,
regardons ailleurs, vraiment loin, tout autre chose; regardons, par exemple, le Kenya...











Focus sur Julius Yego
 

 
Londres 2012, les jeux des surprises ? Les Kenyans vont-ils avoir un lanceur de javelot
en finale aux jeux Olympiques de Londres ?... Avec un record de 78m34m l'année passée
aux jeux africain de Maputo, Julius Yego devait réaliser les minima B 79m50 pour prendre
la discipline en main aux jeux. C'est chose faite, et, Julius améliore encore son record
national 79m95. Juluis Yego se donne les moyens de réussir une histoire
formidable en s'entraînant régulièrement et sérieusement en
Finlande (à Kuortane). Pourrions nous voir Julius
Yego briller aux jeux de Londres ?...






Interview exclusive d'un lanceur
sympathique, brillant et plein d'avenir !

Julius Yego est le premier lanceur de
javelot kenyan à regarder la couleur
des anneaux olympiques.




      Julius Yego : "J'ai débuté le javelot sérieusement (au moins de façon passionnée) mais sans réels résultats, en 2003. Je suis passé du stade régional au niveau national en 2004 en devenant rapidement le quatrième athlète du pays. Mais, considérant le faible niveau national nous étions à cette époque dans l'ombre de l'anonymat. Pour ma troisième année comme lanceur -âgé de 16 ans- j'ai amené mon record à 64m, nous sommes alors en 2005. Avec cette performance, l'horizon c'est ouvert... Les qualifications jeunes étaient jouables, et, j'ai alors pulvérisé (2006) le record national junior (67m) en réalisant 71m.

      "Nous sommes maintenant en 2007, et, je vis ma première déception : je suis blessé et personne n'ira représenter le Kenya aux concours internationaux, (pas le second qui n'a réalisé que 63m). Avec huit mètres d'avance sur mon rival je suis assez seul... Entre mon activité au lycée et mon travail à la police, un pôle javelot se met en place..."
      "En 2009, avec une performance modeste (69.96m), je termine troisièmement au grand prix national. En 2010, j'ai gagné le bronze à Nairobi lors des championnats seniors d'athlétisme avec une performance de parcourt de 74.51m. Ma bonne performance est encore améliorée, un mois plus tard, 75.44m, ce qui me permet une participation aux jeux du Commonwealth en Inde en octobre où je ne termine que 6ième... Tirant les fruits de mon inexpérience, je reviens fort au Kenya et je remporte l'or aux dixième Jeux africains de Maputo (Mozambique) en septembre 2011 avec un nouveau record national à 78.34m. L'année 2011 apporte le meilleur et, depuis, je tire les fruits de mon stage de deux mois au centre d'entraînement finlandais de Kuortane en réalisant dernièrement 79.95m, ce qui me place maintenant au niveau de qualification des jeux..."



      "Je suis heureux pour les encouragements nombreux et l'enthousiasme général autour de moi. J'ai longuement regardé les vidéos de Jan Železný, Andreas Thorlkidsen, Tero Pitkämäki (surtout les images aux Jeux Olympiques d'Athènes de 2004). J'ai eu la passion du lancer de javelot à 15 ans, mais, au Kenya il n'y a pas vraiment d'âge pour pratiquer ou même être détecté par les Directeurs Techniques Nationaux. Et, à 16-17 ans, il est déjà tard pour poser les mains sur un javelot et espérer une carrière de lanceur. Cette année, je pense m'être entraîné 120 jours, 2 mois en Finlande et 2 mois au Kenya... Nous verrons bien la suite."


                                                                                                                                    Julius Yego pour Javelin-Art.


Bonjour Eric !

J'aime tellement votre travail !
Je ne comprends pas comment vous arrivez à
réaliser de telles compositions javelot artistisques ! Vraiment Merci.
Julius Yego.

Confirmation pour Jules Yego.
Mardi 8 mai 2012, Nairobi, bonne nouvelle pour le Kenya et pour le sport !
Julius Yego sera le premier lanceur Kenyan de l'histoire à participer au javelot olympique. L'IAAF confirme la participation de Julius Yego, lequel, peaufine sa préparation et espère de bonnes performances renouvelées pour ces jeux (du 27 juillet au 12 août 2012).

Julius Yego : "It will be a good thing for me to be in the Olympics. I will never forget the honour of being an Olympian. My dream is just to appear at the stadium to represent Kenya as the first Javelin thrower from Kenya."





Actualité Javelot, notre correspondant exclusif Javelin-Art est qualifié pour les J.O. de Londres.
World class thrower : Craig Kinsley threw 82.30M Lisle IL 09/06/2012, he will go to London! WOW!









Oui, nous espérons de belles histoires, comme le dit l'embassadeur Steve Backley.



  

London 2012 Olympics : Our athletes need to 'make it happen'. 'Make it happen'...
Yes, is a phrase that punctuates our interview with Steve Backley.
The athletes need to 'cut themselves off from all
the distractions and stick to a path
'.






Dans une année olympique, la
programmation est essentielle
et le suivi des athlètes
estintéressant pour
comprendre la
préparation
des jeux.

Cependant, les sujets (articles)
proposés par les instances
sont assez orientés et
certaines informations
pourtant cruciales sont
occultées (ou oubliées
sans réelle intention).

Mais, pas de problème, pour
nous accompagner, voici
Pride, la petite mascotte
qui tient bien le javelot
en main...













Les performances pour préparer les jeux.






C'est une tendance assez générale et constante, en reprise de saison (assez loin des évènements
majeurs), ce sont les athlètes âgés, les lanceurs confirmées, qui réalisent tôt (ou rapidement
sans grande difficulté) les performances de pointe... Sergey Makarov est né en
mars 1973, il est le vétéran des lanceurs au bilan mondial. Ratej Martina,
née en novembre 1981, est également vétérane...





 

 
Les jeux se profilent et, dès avril, les meilleures performances au javelot sont
déjà réalisées par des athlètes confirmés... Chez les femmes Ratej Martina
SLO (championne en titre des lancers hivernaux, Bar 2012, avec 63.59m)
est en tête des bilans. Et, le toujours jeune Sergey Makarov (qui a fêté
son anniversaire) se prépare de la meilleure façon pour
animer ces passionnants jeux de Londres...






Bilan mondial Javelot hommes en mai 2012 :

86.31 Stuart Farquhar NZL Hiroshima 29/04/2012
84.28 Roderick Genki Dean JPN Hiroshima 29/04/2012
83.39 Sergey Makarov RUS Adler18/02/2012


Bilan mondial Javelot femmes en mai 2012 :

65.24 Martina Ratej SLO Domžale 25/02/2012
64.95 Huihui Lu CHN Zhaoqing 14/04/2012
64.74 Li Zhang CHN Wuhan 28/04/2012



      New Zealand Javelin thrower Stuart Farquhar moves to No. 1 ranking (April 30, 2012).

      New Zealand Javelin thrower Stuart Farquhar has won the Oda Hiroshima International Meeting with a throw of 86.31m moving him to No.1 in the 2012 world rankings. The 30 year-old also set a new personal best, eclipsing his previous distance of 85.35m set in Hamilton in 2010. Farquhar will now turn his focus to next weekend for a competition in Kawasaki, before a week of training in Brisbane...

      Les jeux se jouent aussi "avant la compétition"..., et, les rivalités se cristallisent selon les performances affichées de chacun. Pour mémoire Stuart Farquhar a manqué ses mondiaux de Daegu 2011 en terminant onzième de la finale du javelot avec 78.99m... Cette année les choses seront différentes… Mais, la concurrence internationale semble déjà accrue avec l'arrivée de nouveaux pays comme le Kenya, et, également le japon… Oui, le lancer de Javelot se mondialise !

      Hiroshima, Japon, le 29/04/2012 : avec 86.31m Stuart Farquhar NZL réalise son record personnel au Japon tout comme Roderick Genki Dean JPN 84.28m qui améliore sa meilleure performance et devance son compatriote Ken Arai JPN de cinq mètres (79.90m) prenant même le meilleur sur Ruuskanen (80.83m) qui, lui aussi, réalise sa meilleure performance de la saison... Ces performances de pointe sont évidemment une bonne surprise mais, réellement les conditions atmosphériques étaient excellentes.

      Selon les propos de Stuart Farquhar : "I've been training really hard and just working on a change in technique. I'll be looking to back this up. I think I'm capable of better. I'm still working on a lot of things and I need to get my technique a lot more consistent. Once I get it more consistent hopefully those distances will come more regularly. I'm just looking forward to next week to see what I can do to back it up. It's still early days, I'm still in that really unknown area but it's all upwards from here."

      Une technique rénovée et la promesse de bonnes performances (déjà réalisées !), c'est finalement le meilleur moyen de vivre une année olympique...

Stuart Farquhar pour Javelin-Art.

 






Pour une année olympique, la programmation est essentielle et, chez les femmes...






Pour les femmes c'est (et on pourrait dire:"encore") Barbora Špotáková qui est en tête des
bilans de l'année puisqu'elle réalise 67.78m à Ostrava. La tchèque (recordwoman du monde)
sous l'œil averti de Jan Železný (tchèque également et aussi
recordman du monde) monte en puissance !



Barbora, Barbora, Barbora, Špotáková !!! And the winner is :



Samsung Diamond League Golden Gala - (ITA) - Women Javelin Throw Results - 31/05/2012


Meilleure performance mondiale (MPM) 2012 pour Spotakova au javelot (68,65 m) à Rome !
La Tchèque Barbora Spotakova a amélioré au 6ième et dernier essai sa meilleure performance
mondiale de l'année (MPM) au javelot avec un jet à 68,65 m, jeudi soir à Rome lors de la 3e étape de la
Ligue de diamant. La championne olympique et détentrice du record du monde (72,28 m) a ainsi progressé
de près d'un mètre par rapport à sa récente performance, le 25 mai à Ostrava, où elle avait réalisé 67,78 m à domicile.









Bilan mondial Javelot femmes début juin 2012 :

68.65 Barbora Špotáková CZE Roma 31/05/2012
67.95 Sunette Viljoen RSA Roma 31/05/2012
66.86 Maria Abakumova RUS Doha 11/05/2012


Bilan mondial Javelot hommes début juin 2012 :

86.31 Stuart Farquhar NZL Hiroshima 29/04/2012
86.12 Oleksandr Pyatnytsya UKR Kyiv 20/05/2012
85.67 Vítezslav Veselý CZE Ostrava 25/05/2012


Vítezslav Veselý CZE, 29 ans, a fait progresser de près de 2 mètres son record
personnel et confirme sa progression régulière (et sans blessure) depuis
six ans surtout où il s'entraîne maintenant avec Jan Zelezny.
  


 
Retournement de situation et, nouveau classement en tête des bilans. Autre lanceur en forme et
qui prend donc la tête du bilan mondial de l'année : Vítezslav Veselý CZE qui, à Oslo (Bislett),
réalise 88.11m. De quoi confirmer d'avantage l'égémonie des tchèques au javelot…



Nouveau bilan javelot masculin actualisé le 09/06/2012 :

88.11 Vítezslav Veselý CZE Oslo (Bislett) 07/06/2012
86.50 Vadims Vasilevskis LAT Valmiera 08/06/2012
86.31 Stuart Farquhar NZL Hiroshima 29/04/2012




Pour les femmes, nouveau rebondissement et nième retournement de situation, avec une
nouvelle magnifique performance ! Habituée des podiums, la Sud-Africaine Sunette Viljoen,
(troisième aux mondiaux de Daegu), a battu le record d'Afrique ce 9 juin au grand
prix addidas (Icahn Stadium - Randall's Island à New York). Sunette Viljoen
a réalisé la meilleure performance mondiale de l'année au lancer du
javelot, 69,35m en devançant la référence Tchèque Barbora
Spotakova (68,72 et 68,73m, meilleur jet de sa saison !!!)
et l'Américaine Kara Patterson (60,33m).









      Avec trois titres continentaux, (Brazzaville 2004, Addis Ababa 2008, Nairobi 2010) et une médaille de bronze aux championnats du Monde de Daegu en 2011, Sunette Viljoen au javelot est une référence. Sunette Viljoen améliore encore son record d'Afrique et se place même en tête des bilans mondiaux de l'année, (69, 35m), une situation idéale pour préparer les jeux de Londres ! Evidemment une bonne performance isolée peut toujours sortir (surtout au javelot) lorsque les conditions climatiques sont favorables, mais, Sunette Viljoen a remporté son concours devant la référence de la discipline, la recordwoman du monde Barbora Spotakova (qui réalise 68,73m). Le rêve du titre olympique pourrait-il devenir réalité ? Présente aux jeux de Beijing 2008 et d'Athènes 2004, Sunette Viljoen est surtout une bonne compétitrice, et se transcende vraiment pour les compétitions importantes. Cependant la concurrence sera surtout sévère avec des filles qui savent se réserver sur la saison préolympique pour donner le tout meilleur au bon moment. Avec la russe Maria Abakumova, la tchèque Barbora Spokatova, l'allemande Christina Obergföll -qui toutes trois ont des records à plus de 70m-, il faut compter sur un concours de haut niveau, si évidemment la pluie ne vient pas contrarier les objectifs...





Nouveau bilan javelot féminin actualisé le 09/06/2012 :

69.35 Sunette Viljoen RSA New York City, NY 09/06/2012
68.73 Barbora Špotáková CZE New York City, NY 09/06/2012
66.86 Maria Abakumova RUS Doha 11/05/2012


Bilan javelot féminin réactualisé le 10/06/2012 :
69.35 Sunette Viljoen RSA New York City, NY 09/06/2012
68.73 Barbora Špotáková CZE New York City, NY 09/06/2012

67.04 Christina Obergföll GER St. Wendel 10/06/2012





Les français ? A cette date, mi-juin, le meilleur français (loin, bien loin devant le second
avec 63 places d'écart!!!) pointe en 63ième place du bilan mondial de l'année...
Pour cette année olympique, le javelot français n'est pas au mieux.
Voici les résultats des championnats Elites 15 juin 2012.





Si les conditions sont bonnes à Londres, nous pourrions voir de "belles" performances...
D'autant qu'aux championnats d'Europe d'Helsinki, les résultats sont plutôt surprenant, et les
animateurs lauréats ne sont pas ceux annoncés dans les médias. Certes, il pleuvait, et
il faisait froid à Helsinki, mais au regard des résultats européens le podium des
Jeux Olympiques de Londres semble désormais accessible à plusieurs
athlètes non attendus. Mathias de Zordo blessé, Andreas Thorkildsen
et Tero Pitkamaki sont asphyxiés dans des problèmes techniques
et physiques (pour ne citer que ces trois athlètes).





 
Un concours difficile et le podium manqué a Helsinki, quelques athlètes attendent beaucoup des jeux Olympiques à Londres.




 


14/07/2012, LONDON : For most people the wet weather was utterly miserable !

Wallpaper Goldie Sayers
      Goldie Sayers compétitrice jusqu'au bout des doigts, dans les conditions climatiques londoniennes... Oui ! Les conditions atmosphériques sont une composante importante et même essentielle des concours, et, Goldie Sayers s'accoutume admirablement bien au climat "détestable" de Londres ! Goldie Sayers, revancharde surtout après les championnats d'Europe d'Helsinki, remporte, chez elle, le concours de la Diamond League du 14/07/2012 en améliorant son record national 66.17m. La lanceuse britanique s'offre une victoire prometteuse sur la recordwoman du monde Barbora ŠPOTÁKOVÁ (64.19m), la récente championne d'Europe Vira REBRYK (63.80m) et la première au bilan mondial de l'année Sunette VILJOEN (63.33m) en reléguant les australiennes et les allemandes aux dernières places...

      Pluie, vent, froid, bourrasques et rafales pourraient finalement êtres ces lueurs d'espoir qu'espèrent les athlètes outsiders... Le titre olympique se joue (éventuellement sous la pluie, souvenons nous des jeux Olympiques de Beijing en 2008) pendant un concours et la hiérarchie retenue n'est que celle du jour de la compétition. La vétérane Goldie Sayers, entraînée par l'américain Dan Pfaff réalise le meilleur lancer de sa carrière dans une averse torrentielle et explique : "Il est important d'être préparé, et, je le suis." C'est énorme : Goldie Sayers débordant de joie célèbre son record !


 

      Goldie Sayers : "My coach keeps saying it's going to be miserable, so the more miserable the better. As you saw towards the later rounds today people do all sorts of weird things in wet weather. It wouldn't do me any harm. When you have a home crowd, it's raining and a bit miserable, it's a lot easier for me."…/… "I'm going to have to throw a lot further in the Olympic Stadium but I do think it would be to my benefit if it rained, that's for sure."
"It was just a special moment. Sometimes you have to enjoy being in great shape and great form. The last time I threw a personal best was in the Olympic final four years ago. I've known it's been within me for a long time. It's just about putting it out and obviously the timing of it is good." .../... "When it's raining and miserable it's a lot easier for me than for people travelling over… I deliberately pulled my coach outside on Wednesday in torrential rain just as a practice. It's important."




'I have a tear of an elbow ligament in my right arm but I will definitely compete in London,' Goldie Sayers.


 
Goldie Sayers, who has been plagued by injury problems since finishing fourth at the Beijing Olympics, has been
receiving treatment on an elbow injury ahead of the London Olympics. She suffered the problem in her last
throw at the Diamond League meeting at Crystal Palace (14/07/2012) 12 days ago and has been
undergoing treatment at UK Athletics' training camp in Monte Gordo, Portugal.The 30-year-old
Goldie Sayers has her right arm taped up during a Team GB athletics
training session at Monte Gordo Stadium in Portugal.










Alors, pour Londres : "Outsider is a Leader"?




      Les Jeux Olympiques de Londres se profilent et les interrogations se multiplient !

      Vitezslav Vesely qui remporte le titre européen, Mathias de Zordo blessé, Andreas Thorkildsen et Tero Pitkamaki asphyxiés par des problèmes techniques et physiques, que va donner la confrontation des lanceurs aux jeux olympiques de Londres ?

      Les observateurs attentifs y perdent leur latin, les évènements sont bouleversés. Un concours difficile et le podium européen manqué a Helsinki pour Goldie Sayers quelques athlètes attendent beaucoup des jeux Olympiques à Londres. Très en forme cet hiver Martina Ratej peut-elle revenir au bon moment ? Que vont faire Sunette Viljoen, Barbora Špotáková et Maria Abakumova (très en forme) ? Faut-il croire à une surprise, une revanche tant espérée avec les allemandes ?

      Les médailles olympiques iront-elles aux ukrainiens bien placés dans les bilans mondiaux ?

      Nous attendons l'évènement avec impatience. Le javelot se mondialise et des athlètes performants (de l'Europe de l'est mais pas seulement !!!) surtout chez les hommes pourraient jouer les troubles fêtes : Oleksandr Pyatnytsya, Vadims Vasilevskis, Ivan Zaytsev, Pawel Rakoczy, etc...
Il faudra compter avec des surprises...
      D'ailleurs aussitôt dit, aussitôt fait ! Meeting de javelot, à Paris... 7 juillet 2012, l'Ukrainien Oleksandr Pyatnytsya, cinquième des derniers Championnats d'Europe à Helsinki, a remporté le concours le Meeting Areva avec un jet à 85,67m. Il a devancé celui qui s'est imposé en Finlande la semaine dernière, le Tchèque Vítezslav Veselý (83,93m), et l'Australien Jarrod Bannister, qui bat son record de la saison (83,93m)... Les Français Jérôme Haeffler (68,47m) et Killian Durechou (67,18m) terminent aux deux dernières places, et, confirment avec ces performances... que la discipline française, ... n'est pas au mieux...

      Vítezslav Veselý : "Je suis content du déroulement du concours et surtout de son issue. J'ai réussi à décrocher cette deuxième place en m'accrochant et grâce à mes deux derniers lancers. Mes premiers essais n'étaient vraiment pas bons techniquement, mais j'ai toujours cru que je pouvais m'améliorer. Je savais que j'en avais les moyens aujourd'hui. Même si ma performance n'a au bout du compte rien d'extraordinaire, elle me permet quand même d'engranger des points au classement de la Ligue de diamant.





      Interview Vítezslav Veselý - Javelin Art.

      Vítezslav Veselý : "Comparé aux autres lanceurs de niveau international, j'ai débuté le sport assez tard, à 18 ans, avec quelques problèmes et notamment une blessure grave au coude (à 20 ans). Je suis revenu au sport à 23 ans. Et, je m'entraîne surtout avec Jan Zelezný depuis six ans. Ma progression maintenant constante est possible car je suis et reste en bonne santé. Elle me vaut le titre européen obtenu dans le sanctuaire de a discipline (Helsinki), le seul titre que n'a pas eu Jan Zelezný. A mes débuts, j'ai essayé de m'approprier la technique de Jan, sans succès, c'est impossible... Il faut adapter ses aptitudes propres à une technique modulée et personnelle. En très grande forme à Daegu, pour terminer au pied du podium, j'ai transposé ma frustration en motivation. Certes Helsinki était très proche des jeux de Londres, mais, c'est une occasion qui méritait de prendre le risque de faire deux concours (dans des conditions pas forcément faciles). Et lancer à Helsinki est toujours un évènement."

  








Pour les journalistes confrères, (observateurs sportifs, certes, mais pas
forcément très "analytiques") les prétendants au podium devraient être :


Valeriy Iordan RUS, Stuart Farquhar NZL et les
deux finlandais Antti Ruuskanen et Ari Mannio.


Oui, mais non. N'en doutons pas, le podium sera assurément différents
 !
Voici d'ailleurs les probables animateurs outsiders des jeux de Londres.








Pour savoir qui est en forme, (surtout pour le lancer de javelot où l'engin est léger) il suffit de rechercher
le geste juste. La technique sans erreur est un bon indice souvent corrélé à la bonne performance...










Nouveau record national
avant les jeux olympiques de Londres !



Julius Yego avant
les jeux de Londres!

 

 
Premier Kenyan de l'histoire
à disputer le javelot aux Jeux
Olympiques, Juluis Yego
peaufine sa préparation
en compagnie des
leaders pour qui
le sujet est
difficile.


      Classé 56ième performeur mondial avec 79.95m réalisé le 17/04/2012 à Nairobi, Julius Yego KEN, améliore encore son record national et réalise 81.12m à Kuortane (Finlande) ce dimanche 22 juillet ! En forme au bon, et même, au tout meilleur moment, Julius peaufine sa préparation à Kuortane dans ce centre d'excellence mondial de la discipline... Derniers réglages avant les jeux de Londres, Julius Yego : "I must admit that this kind of a result was a surprise for me, too. I've thrown so far only a couple of times in training. It´s been a good time here in Finland and I enjoyed a lot this atmosphere today."



Résultats Javelot Elite, 22 juillet 2012 - Kuortane Finlande.
Les conditions atmosphériques étant profitables, cinq athlètes réalisent leur meilleure performance de la saison : Tero Pitkämäki - 84.90m, Lassi Etelätalo - 84.06m, Harri Haatainen - 78.80m, Mika Aalto - 76.98m et Julius Yego 81.12m.

      Pour les finlandais, la saison est difficile... En effet, Tero Pitkämäki, 16ième seulement au bilan mondial de l'année, n'a réalisé que 83.87 à Pihtipudas le 17 juin. Aux dernières compétitions élites de Kuortane, ce dimanche 22 juillet, Tero Pitkämäki, deuxième derrière Lassi Etelätalo 84,06m, améliore sa meilleure performance de la saison au sixième essai et prend l'ascendant -in extremis- sur ses compatriotes avec 84.90m.

"Ouf !" ... Le champion du Monde 2007 et le médaillé de bronze olympique retrouve ainsi son rang
de chef de file après avoir cherché sa technique durant toute sa préparation pré-olympique...

      Résultats :

      1) Tero Pitkämäki 84.90 m
      2) Lassi Etelätalo 84.06 m
      3) Ari Mannio 82.18 m
      4) Antti Ruuskanen 81.63 m
      5) Julius Yego 81.12 m ...

      Onzième seulement aux championnats d'Europe d'Helsinki, Tero Pitkämäki candidat pour le titre explique : "I must improve my speed before the Olympic Games, but I believe that at least three hard throwing training sessions will put the pieces together. I have worked hard after Helsinki, and now the results are about to come out. I believe that in London at least 85 metres will be needed to take a medal. It must be so, because there are so many potential throwers who can do it, and besides, some surprisers will always appear."

      Effectivement, la concurrence internationale émerge et les outsiders (surtout nombreux !) souhaitent s'immiscer dans le concours olympique... L'étau finlandais se resserre mais la décision n'est surtout pas faite ! Histoire à suivre !






 
Realistically, Yego knows he has no chance of winning a medal in London and that
even making the Olympic final is a long shot. But he remains undeterred.
"My dream is just to appear at the stadium to represent Kenya as the
first Javelin thrower from Kenya,
” Yego said. “It is hard to match
what those people do since we are too far behind, but
competing against them will be enough for me.
"







Tirant les bénéfices d'un stage de deux mois à Kuortane
Julius Yego pose devant sa formidable performance !









Before London, a story by Ken Hall in the USA, George Herczeg in Hungary and Eric Geirnaert in France.



1. Will new throwers have enough experience to take on the experienced throwers?
2. Will old throwers find their way through injuries, and lack luster performances in recent weeks to make the javelin finals?
3. How much does mental preparation really make a difference, in good weather or bad weather?

Will Experience Triumph over Rising Youth?

Leading into the 2012 Olympics, there has been an emergence of new big-time talent in the men's and women's javelin throw event. There has also been a recent flurry of non-stellar performances from the usual, time-tested, medal hauling suspects.

Are they laying low, nursing injuries to give them another chance at world javelin fame?

With a variety of injuries and personal training situations rolling in and out of focus like an amusement park roller coaster, there does not seem to be any real clear men's and women's contenders locked in for a final, medal round performance.

Several returning Beijing Games and Berlin World Championships men's and women's finalists are very much alive in their pursuit of repeat performances in London, so there will be no shortfall of experienced, battle hardened javelin warriors lined up to lay claim that they are the best in the world.



There has been an emergence of new talent in the women's javelin throw...
Updated at 24/07/2012, Lingwei Li CHN is 8 in the top list Javelin
Throw 2012 with 65.11m made in Fuzhou on 23/06/2012.

 


Rising javelin stars bring it on!

New on the Olympic scene is a determined infusion of new world class talent with podium aspirations of their own, and they will press all the javelin veterans to their absolute limits to repeat medal round glory.

Kenya's superstar javelin ace Julius "YouTube" Yego has broken the mold when it comes to what the world is accustomed to seeing from the distance running giant of athletics. Yego blasted 81.12 meters July 22, increasing his own national record while taking 5th place during Finland's legend making Kuortane Games.

Tero Pitkämäki, who has been training with javelin world record holder Jan Zelezny of the Czech Republic and former javelin world record holder Miklós Németh of Hungary showed the Kuortane javelin field why his time tested experience, as well as world class training and coaching, may be all that he needs to take home a javelin Gold Medal in London. Pitkamaki's winning throw of 84.90 meters is a season best, and is the farthest - if not the most timely - throw by any of the London entrants since Ukraine's Pyatnytsya Oleksandr's 85.67 meter toss in Paris, July 7.


Putting it all on the line.

Climbing quickly into the elite of America's men's javelin corps in recent years is 2010 NCAA Javelin Champion Craig Kinsley. After graduating Brown University in 2011, Kinsley has been able to put everything on the line, and train full time.

"This is the first year of training that I have been able to focus solely on the javelin," said Kinsley. "The time I spent in class and doing homework, I now spend in the training room. With less pressure from classes, I have been able to recover from workouts better and keep a consistent sleep schedule."

Remember Clubber Lang from the movie Rocky III? Mr. T masterfully portrayed a rising, fearless, boxing tiger; training in absolute confidence that he would win the world heavyweight title. But, do we have that same Hollywood magic in today's young superstar javelin aces?

"Fear and doubt are always going to be there," said Kinsley. "I find that if I'm healthy, I train well. If I'm training well, I'm throwing well in practice. If I'm throwing well in practice, fear and doubt are minimal and I know that I can go big in competition. I always knew that I had the horsepower to hit the "A" standard. It was just a matter of lining it all up!"

"If only the wind was at my back!"

Few spectators of the javelin event take into account how atmospheric conditions play into the javelin flight characteristic performance of every throw over the field. For most throwers, cold or rainy weather can really take away from their plan of attack.

Former men's javelin world record holder Ferenc Paragi of Hungary says that most throwers would be negatively impacted by the rain.

"I was disturbed by the rain because it was difficult to have a stable grip," said Paragi. "When it gets wet, spikes can slip, or get soaked and throwers can't feel their stability. Throwers can't take advantage of the rain because everyone is equally as troubled."

Well, almost everyone.

British national record holder Goldie Sayers seems to have taken rainy conditions close to heart. Earlier this month, with her rain-soaked coach looking on from the edge of the javelin runway, Sayers intentionally trained herself during a steady downpour just days after upping her own national record to 66.17 meters in the rain at London’s Crystal Palace, July 14. Her throw is not only the farthest women’s throw in the world for July, but also out-distances the next closest effort thrown July 21 by 2011 World Women’s Javelin Champion Maria Abakumova by nearly two meters. (Maria Abakumova : 64.44m in Adler 21/04/2012 and 66.86m in Doha 11/05/2012).


 
Russia 2011 World Championships gold medallist Mariya Abakumova made an impressive debut for 2012.

 
When it comes to overcoming adverse weather during competitions, all throwers can learn from today's javelin stars like Sayers, but also, from experienced javelin warriors like Paragi.

"During a Hungarian rural championships in 1972, my name was called and I made my way to the javelin runway to throw," recalled Paragi. "A heavy downpour began, and by the time I turned around to begin my throw, I looked and no one was on the field because everyone had run into a building to escape the rain." Eight years later, Paragi's steadfast attitude to throw 'anywhere, anytime, in any conditions,' would pay off with a monster world record toss of 96.72 meters.

"Just throw it over the fence!"

There is no bigger competition on the line than the Olympic Games, and timing of training and the ability to hold that peak level of individual performance will make or break the best of throwers. While javelin masters like Kinsley, Sayers, and Yego have timed their training over the past year to a science, decisively hitting career best performances in the precious final competition opportunities leading into London's men's and women's javelin qualifying rounds, it may all come down to a thrower's presence of mind.

Kinsley said if he can stay healthy during the time leading up to London that he can compete at his best in London.

"I'm looking for 81+ meters in the qualifying rounds," he said. "I definitely want to make that final! We get two days in between the prelims and finals to recharge the adrenaline and be ready to go over the fence again."

Paragi says mental preparation is key when battling through the competition rounds, but as important, it's what throwers do off the field. And he doesn't mean partying down at the Olympic Village's finest establishments. That part comes later. For now, it's the total energy of youth challenging the battle hardened experience of legends, and that may be what it all comes down to in London. Or will it?

"In their spare time, throwers must compete in their minds," Paragi said.


Story by Ken Hall (USA), George Herczeg (Hungary) and Eric Geirnaert (France).


 









We hope Javelin GREAT STORY !










Bien évidemment, pour Londres, il faudra compter sur un "finlandais volant"…




















Javelin Art vous propose, extrait de sa boîte, le meilleur du javelot...


  
Tous les résultats javelot des Jeux de Londres.







- All the web page (story - pictures / Javelin-Art) are made by Eric Geirnaert -
















Et, bien d'autres infos
sur le site JTM !







Nous y sommes ! Les lanceurs se préparent pour les
jeux, et, nous avons des scoops et des exclusivités !





Craig Kinsley practices the javelin during team USA training for athletics on Day 5 of the
London 2012 Olympic Games on August 1, 2012 in London, England.






Tous travaux graphiques à la demande
contact : eric.ambre.jaune@hotmail.fr