All the artistic javelin art pictures, special collage and wallpaper on this web page and other are not for commercial purposes. 


IAAF WORLD
CHAMPIONSHIP
DAEGU - KOREA 2011

by Javelin Art / Eric Geirnaert

Javelin Art - Back


All informations about Web design and Javelin-Art Eric Geirnaert : eric.ambre.jaune@hotmail.fr





IAAF WORLD CHAMPIONSHIP
ALL JAVELIN IN
DAEGU, KOREA 2011.












Nous allons vous présenter, le javelot de Daegu.
Le javelot de Daegu, TOUT le javelot de Daegu !







      Entraînée par le triple champion olympique Jan Zelezny, détenteur du record du monde (98,48m , 323 pieds 1 pouce), Barbora Špotáková toujours Barbora Špotáková !

      Depuis les Jeux olympiques de Pékin en 2008, les quatre derniers grands championnats ont abouti au même résultat pour les tchèques : Barbora Špotáková rapporte la seule médaille de la délégation, qu'elle soit d'or à Pékin, d'argent comme à Berlin et Daegu, ou de bronze aux championnats d'Europe de Barcelone. Barbora Špotáková est la référence du javelot mondial et du sport tchèque !





Pour cette présentation du javelot des mondiaux
certains le disent : "Javelin Art is VERY TOP !"







Vice-championne olympique à pékin en 2008 puis troisième
des mondiaux de Berlin en 2009, Maria Abakumova, la
native de Stavropol, a décroché -enfin- son sacre
mondial dans l'un des plus beaux concours
de javelot de toute l'histoire !










Web-Design and Photo-Collage, contact Javelin-Art : eric.ambre.jaune@hotmail.fr


Javelin-Art / Eric Geirnaert : chief sports correspondent, in Daegu

Introduction - Présentation













IAAF WORLD CHAMPIONSHIP, DAEGU, KOREA 2011.




Rédactions, Infographies, présentations web, Idées originales : Eric GEIRNAERT











MENU / Daegu : Les Posters & Résultats ! by Eric Geirnaert

Here all Pictures-posters and Results by Javelin-Art / Eric Geirnaert




Look at the picture (up) and click to have posters and results.


Dans le menu ci-dessus cliquez sur les différentes vignettes, et, téléchargez les posters et les résultats.



















IAAF WORLD CHAMPIONSHIP
ALL JAVELIN IN
DAEGU, KOREA 2011.












Voici les mondiaux de Daegu - Javelot comme vous ne les avez jamais vu. Entre
journalisme, art et sport, voici de la communication javelot comme nous aimons...







IAAF WORLD CHAMPIONSHIP, DAEGU, KOREA 2011.- MAN JAVELIN THROW FINAL





      Dans un concours ouverts (où tout était possible) le titre masculin s'est joué dès le premier essai, Matthias De Zordo GER, 86,27m (son meilleur lancer de la saison).
Andreas Thorkildsen NOR, qui finit second du concours, (ouf!) est passé par la petite porte des qualifications et ne termine que 8ième après le troisième essai de la finale. Andreas doit sa performance à un meilleur timing du lancer sur le blocage final. Entretenant le suspens, la douleur (blessure ?) au dos de Matthias De Zordo, permet à tous d'espérer une médaille. Le podium n'est pas si loin. Et, c'est finalement Guillermo Martínez CUB (84,30m) au premier essai qui -faisant le spectacle- s'octroie la troisième place après avoir réalisé (avec le même enthousiasme) la meilleure performance des qualifications.
Le podium joué, Guillermo Martínez, (le lanceur qui "pouvait faire peur!") nous a gentiment présenté le livre album de ses enfants. N'allez pas dire après cela que les lanceurs n'ont pas de cœur ! Le concours de javelot a été un champ de batailles riches en chutes et déconvenues.







De Zordo, one of the rare left-handers in the sport. Saturday, September 03, 2011.





Saturday, September 03, 2011. De Zordo as surprised as anyone...






      Arrivé avec une meilleure performance cette saison de 85,78m (et un record personnel de 87,81m), Matthias de Zordo GER doit sa très bonne performance du premier essai ci-contre (86,27m) à une pose pied droit qui attend parfaitement le lancer...

      Le blocage n'est pas escamoté, au contraire ! Dans un timing parfait -empreint du relâchement d'un premier essai-, le jeune lancer allemand réalise d'entrée la meilleure performance du concours !




Yes, saturday, September 03, 2011 Matthias De Zordo
as surprised as anyone with Javelin triumph!...












      Les allemands prennent les devants. Andreas Thorkildsen déchu... Le Norvégien Andreas Thorkildsen, champion du monde en titre, (après un parcours assez laborieux) est tombé ce samedi à Daegu. L'Allemand Matthias de Zordo (entraîné par Boris Henry, ci-dessous) s'empare du titre suprême et règne désormais sur le javelot mondial... Tandis que je javelot finlandais se cherche, -des leaders-, le javelot allemand (masculin surtout) se porte bien. Et, outre la victoire de Matthias de Zordo (seulement 23 ans), il faut avoir en mémoire le forfait du champion du monde junior, Till Wöschler blessé à l'épaule et donc forfait pour les Mondiaux de Daegu. Agé de 20 ans, le champion d'Europe des moins de 23 ans, Till Wöschler a déjà un record personnel à 84,38m réalisé lors des Championnats d'Europe junior en République tchèque... Un athlète, qu'il faudra suivre...













Matthias de Zordo dans les bas de Boris Henry... BRAVO !












      Voilà, le concours est "lancé", c'est le cas de le dire...

      Vice champion du monde, version 110 Kg sur la balnce, le bras surpuissant, Guillermo Martínez CUB entre brillamment dans le concours et confirme son excellente prestation des sélections.
Entraîné par Boris Henry, (nous l'avons déjà dit), Matthias de Zordo (23 ans) entre lui aussi excellemment dans le concours : record personnel ! Matthias de Zordo GER se fait cependant une contracture (douleur sur un contre temps jambe droite) au second essai (voir cette vue, image de droite) et fait alors l'impasse au troisième et quatrième. Avec Mark Frank GER (technique simple et efficace), tient, nous sommes déjà au troisième essai, voilà deux allemands pour la grande finale et, … oui, pas de finlandais !
Roman Avramenko
UKR, superbe, -au pied du podium-, se déchaîne sur une technique risquée mais maîtrisée. Vítezslav Veselý CZE, également au pied du podium, (entraîné par Jan Zelezny qui, des gradins, lui indique ses erreurs de position de tête) vient temporairement jouer la troisième place. Mais les jeux ne sont pas faits. Et Andreas Thorkildsen NOR revient (enfin) dans le concours. Le Champion du Monde universitaire Fatih Avan TUR a franchement un passage d'épaule magnifique !






      Ayant réalisé comme meilleure performance 84,68m cette saison (avec un record personnel de 87,17m), Guillermo Martínez CUB, ci-dessous, frappe fort au premier essai ! Deux coups de poings sur la poitrine, les bras levés pour invoquer les choses, ... là haut,... une course d'élan bien rapide et juste le juste le petit contrôle pour éviter de mordre, voilà le travail est fait dès le premier jet : 84,30m, une performance qui vaut la médaille de bronze...





Guillermo Martínez, (le lanceur qui fait le spectacle), après le concours, nous
a gentiment présenté le livre album de ses enfants...









Arrivé en forme, avec un record, 84,30m réalisé cette saison, Roman Avramenko UKR, ci-dessous, accomplit -dans
le relâchement d'un premier essai- son meilleur lancer 82,51m et termine 6ième du concours...





Un concours certes, très "volant", mais, qui ne prends pas de vraies "hauteurs"...
Les performances réalisée chez les hommes sont assez modestes...



      Ne réalisant que des jets assez modestes en 2005, mais, en progression constante sur une plage de 15m, Roman Avramenko UKR est arrivé en forme à Daegu avec une performance de pointe de 84,30m, soit la performance -au centimètre prêt- pour disputer la médaille de bronze. Au cours de ces dernières années, la progression de Roman Avramenko est notoire. 12.06.2005 : 70,27m - Mykolaiv (UKR), 19.08.2006 : 76,01m - Beijing (CHN), 19.07.2007 : 77,88m - Hengelo (NED), 07.05.2008 : 80,08m - Yalta (UKR), 04.06.2009 : 79,50m - Yalta (UKR), 31.03.2010 : 81,12m - Yalta (UKR), 18.05.2011 : 84,30m - Yalta (UKR).

      Finaliste au championnat du monde de Daegu (6ième) Roman Avramenko exploite une technique risquée où les plongeons acrobatiques assurent certes le spectacle mais également les performances, (un peu dans la lignée de l'école finlandaise) et Roman Avramenko réalise son meilleur jet 82,51m au premier essai.

      Toujours spectaculaires, les techniques dites à plongeons sont efficaces pour sortir une performance de pointe mais sont -dans le temps- assez gênantes pour la régularité et deviennent problématiques au cours de la carrière du lanceur qui (insensiblement) anticipe sont saut au détriment de la phase de lancer et du relâchement nécessaire au jet parfait...








      Pour atteindre le podium, il faut vraiment donner le meilleur. Vítezslav Veselý CZE, (ci-dessous), qualifié par repêchages avec 81,64m est venu à Daegu avec 83,59m comme meilleure performance de saison (et un record de 86,45m). La finale du geste geste est escamotée avec un effondrement -problème technique de blocage-, mais, Vítezslav Veselý ne renonce surtout pas et améliore sa meilleure performance de la saison au troisième essai : 84,11m. Le rêve de médaille est à portée de doigts !






      Entraîné par le triple champion olympique Jan Zelezny, (ci-dessus) détenteur du record du monde (98,48 m), qui explique les positions de la tête, Vítezslav Veselý CZE, s'effondre au pied du podium... La progression de l'élève est portant remarquable, Vítezslav Veselý pourrait ainsi (rapidement) devenir une référence dans le javelot...







      Les championnats du monde d'athlétisme de Daegu, en Corée du Sud, se sont achevés avec une seule médaille pour la République tchèque, l'argent évidemment décroché par Barbora Špotáková au lancer du javelot, mais dans l'ensemble les lanceurs tchèques font toujours bien partie de l'élite malgré une concurrence mondiale de plus en plus relevée.












      Troisième du concours, puis quatrième, et,... finalement,... cinquième, Fatih Avan TUR (le champion du monde universitaire en titre, Shenzhen - Chine) a été excellent dans ces championnats ! En ayant réalisé à dix reprises plus de 80,00m cette année, (et 84,69m à Riga, Lettonie) oui le podium était jouable... Mais, bravo !
A n'en pas douter Fatih Avan (jeune lanceur talentueux) devrait revenir sur le devant de la scène et nous verrons alors, sous les feux de la rampe, son "glissé - enroulé" de l'épaule ! Surtout magnifique lorsque Fatih abaisse sa position au cours des jets pour augmenter le chemin de lancement !












      Passé un peu au travers de sa finale (sans décrier le moins du monde la performance) pour une douleur au dos, le bon lanceur australien Jarrod Bannister (record personnel 89,02m) améliore sa meilleure performance de la saison dès le premier essai du concours ! (Voir ci-dessus). Mais, le jet bassin légèrement face avant a pour effet immédiat de rappeler au lanceur qu'il faut respecter les fondamentaux de la technique... Et, dès le relâchement du jet terminé Jarrod Bannister est obligé de s'allonger tant la douleur (ancienne, qui revient) est vive... La contracture vertébrale (vertèbres lombaires), arrête le lanceur dans son classement. Jarrod Bannister ne fera qu'un autre lancé mesuré : 76,60m au cinquième essai.

      Jarrod Bannister nous raconte que la finale a été une sorte de bonus au regard des difficultés physiques endurées et des épreuves traversées pour arriver à Daegu :
"Blessé déjà aux championnats en 2009, et, issus de problèmes physiques avec cette lésion dorsale aux jeux du Commonwealth, je suis assez content, je peux m'estimer heureux au regard des derniers mois assez difficiles, et, d'un point de vue numérique pour les qualifications, en réalisant 81.35 je me suis placé 11ième. Bon, ce n'est pas forcément idéal d'attendre, mais je suis allé en final. " Jarrod Bannister.








      Trois hommes seulement, et c'est toujours un bon indicateur de forme, ont amélioré leur meilleure performance de la saison pendant le concours de Daegu. Jarrod Bannister AUS, nous venons de la dire, Vítezslav Veselý CZE, l'élève de Jan Zelezny, et, Matthias de Zordo GER qui remporte le titre. Et, si... Et si finalement, Jarrod Bannister, n'avait pas mis cette blessure, revenue, au premier essai ?







IAAF WORLD CHAMPIONSHIP, DAEGU, KOREA - WOMAN JAVELIN THROW FINAL





      Dans un concours homérique (les conditions atmosphériques étant excellentes, -vent arrière-), les lanceuses se sont disputées (et c'est peu de le dire) le titre mondial autour de la ligne du record du monde (72,28m) sans toutefois la dépasser (Confer l'image d'arrière plan).
Javelot féminin, 13-èmes championnats du monde d'athlétisme à Daegu : prenant la tête du concours au deuxième essai (71,25m), Maria Abakumova RUS se fait reprendre par Barbora Špotáková CZE (71,58m) au cinquième essai, avant de reprendre le flambeau (71,99m), record des championnats ! Pendant ce temps, -autre Magnifique duel dans le concours!-, Sunette Viljoen RSA progresse régulièrement et réalise également son meilleur jet au cinquième essai (68,38m record d'Afrique!), reprenant ainsi la troisième place du concours que Christina Obergföll GER semblait tenir au quatrième essai 65,24m, elle, qui avait réalisée la meilleure performance des qualifications... Un concours de javelot superbe !






Maria Abakumova RUS remporte de belle façon, l'un des plus beaux concours de javelot de l'histoire !










      Entraînée par le triple champion olympique Jan Zelezny, (ci-dessous) détenteur du record du monde (98,48m), Barbora Špotáková nous explique : "Dès le début du concours, j'ai su que j'étais capable de lancer à plus de 70 mètres aujourd'hui. Et c'est ce que j'ai réussi avec 71,58m à mon cinquième essai. J'ai alors cru que la médaille d'or était dans la poche, mais c'était une erreur. Marie Abakumova a fait encore mieux. Mais cela n'enlève rien à ma joie : après une telle performance et un tel concours, je suis très heureuse de cette deuxième place. "







C'est peu de dire que CE concours de javelot, aux mondiaux de Daegu, a été magnifique !
Oui, l'entraîneur de Barbora Spotakova, Jan Zelezny, a vibré lui aussi pendant le concours !








Record d'Afrique, record des championnats, quel magnifique concours !




      La russe Maria Abakumova (interviewé par Nelson Monfort) est devenue championne du monde du javelot avec un jet à 71,99 m, devançant la tchèque Barbora Spotakova (71,58m), championne olympique, et la sud-Africaine Sunette Viljoen (68,38m) qui, elle, réalise le record d'Afrique. Médaille d'argent aux Jeux de Pékin, Maria Abakumova a réalisé le 2ième jet le plus long de l'histoire (depuis la fin des planeurs) derrière Barbora Spotakova, détentrice du record du monde (72,28m).

      Pour 29 cm, l'histoire aurait pu basculé ! "N'est-ce pas" Nelson...

      (Nelson Monfort est le commentateur brillant de France Télévisions. Précisons que Nelson est très apprécié des athlètes !)


















La Russe Maria Abakumova (25 ans) est devenue championne du monde du lancer du javelot, vendredi soir à Daegu
(Corée du Sud) dans un concours homérique. Maria Abakumova a réalisé le 2ième jet le plus long de l'histoire
derrière Barbora Špotáková (ci-dessous), détentrice du record du monde (72,28m).










      Entraînée par le triple champion olympique Jan Zelezny, détenteur du record du monde (98,48m), Barbora Špotáková n'a certes pas récupéré la couronne mondiale qui lui échappe depuis sa victoire à Osaka en 2007, mais l'or ne lui a échappé que pour 41 petits centimètres...

      Battue dans un concours homérique par la russe Maria Abakumova, (auteur, avec 71,99m, de la deuxième meilleure performance mondiale de tous les temps), Barbora Špotáková, (qui reste toujours la recordwoman du monde), a réalisé durant la finale le deuxième meilleur lancer de toute sa carrière avec 71,58m.
Alors pas trop de regrets à l'issue du meilleur concours dans l'histoire du javelot féminin pour la Tchèque; oui, cette médaille d'argent avait même un peu le goût de l'or !


      Czech javelin star Barbora Špotáková, who briefly wore the colors of the University of Minnesota, earned a silver medal in the women's javelin at the IAAF World Track and Field Championships in Daegu, South Korea.
Barbora Špotáková
, who led early in the competition, threw her implement a season-best 234-10 in the competition's fifth round to regain the gold medal position. Russia's
Maria Abakumova
, however, responded with a launch of 236-2 later in the round to retake the lead and, ultimately, claim the gold medal from the world record-holder.
"How can I describe this competition - it was just crazy and amazing, there are not many competitions like this in the athletic history," Barbora Špotáková said afterward.
"Who would even imagine such long throws before this final? To be honest, in a few moments I was a bit afraid of my world record." Barbora Špotáková, the reigning Olympic champion whose world record is 237-2, had to content herself with an impressive six-throw series: three marks over 225-0, five beyond 220-0, and a sixth throw that still would have earned her a bronze medal in the championship.
"I always believe I can throw very far, it is my optimistic attitude to the competition. I expected 70 meters, but 71 is a great result. Maria Abakumova surprised a lot and it seems I need to start my training for 73 meters," Špotáková added, smiling.
Text (give by e-mail) by Minnesota sports JTM correspondent.

















Après sa performance aux qualifications, Christina Obergföll GER ne termine que 4ième et évidemment rate le
podium des mondiaux. Déception énorme d'un concours long et difficile...
Javelot féminin, finale, oui, les
allemandes sont déçues... Christina Obergföll n'est pas sur le podium. Christina
Obergföll
et Kathrina Molitor après leurs qualifications faciles ont
terminé 4ième et 5ième, mais, à distance du podium...






Retour sur un concours long et difficile pour Christina Obergföl :





Au cours des jets (basculés sur la droite, avec, une jambe gauche fléchie), Christina Obergföll ne retrouve pas sa technique
idéale des qualifications, et, les -mauvaises- choses (très relatives) s'enchaînent très vite... Le podium s'échappe...






















IAAF WORLD CHAMPIONSHIP, DAEGU, KOREA 2011.- DECATHLON





      L'américain champion du monde de décathlon en titre (Berlin) Trey Hardee a assuré son concours de lancer de javelot avec son record personnel de 68,99m derrière Leonel Suárez CUB 69,12m. Mais, aïe ! Malheureusement, sur un engagement total (avec une technique perfectible), Trey s'est blessé au coude (l'attache des triceps ?). Trey termine ses épreuves avec un strapping au bras. Et, au décathlon ? Romain Barras ? Romain Barras FRA, 63,25m.

      Le décathlon s'est finalement résumé à une lutte entre les deux Américains Trey Hardee et Ashton Eaton, qui réalisent le doublé dans cet ordre. Trey conserve ainsi son titre mondial de Berlin, en devançant Ashton Eaton, le nouveau talent américain... Romain Barras (ci-dessous, à droite) termine 11ème du décathlon, après deux journées ambivalentes, une jolie performance à la perche et un échec au disque...





Alors, le décathlon ? Oui, Romain Barras (FRA), réalise 63.25 m au javelot





      Améliorant d'un mètre (0,99m) sa meilleure performance des championnats du Monde de Berlin/2009, Trey Hardee USA fait le match au javelot et relègue Leonel Suárez CUB à 244 points pour s'assurer, sereinement, la suite des évènements. Après le javelot, Ashton Eaton USA et Leonel Suárez CUB ne sont séparés que de 34 points... Aleksey Drozdov RUS maintient sa quatrième place au classement général du décathlon grâce à sa meilleure performance de la saison : 64,80m. Janv Felix Knobel GER remonte de trois places au général grâce au javelot et se place désormais cinquième du décathlon avec un joli jet à 68,42m..










Trey Hardee of the U.S. leaves after hurting his elbow during the javelin throw event of
the men's decathlon at the IAAF World Championships in Daegu August 28, 2011.






Le joli décathlon de Daegu s'est finalement résumé à une lutte entre
les deux Américains Trey Hardee et Ashton Eaton...



Trey Hardee USA, 2ième du classement au javelot (derrière Leonel Suárez CUB, ci-dessous,
69m12, 876 points) réalise 68m99 (record personnel), 874points et prend surtout une
belle avance sur son compatriote Ashton Eaton 55,17m, 665points...






Leonel Suárez CUB, meilleur performeur
au javelot du décathlon de Daegu.




Au javelot, Trey Hardee USA fait le match ! Au risque de...




Trey Hardee termine second au javelot mais premier du décathlon
devant Ashton Eaton (second) et Leonel Suárez (troisième).












IAAF WORLD CHAMPIONSHIP, DAEGU, KOREA 2011.- HEPTATHLON





      On raconte, ici et là,... que le javelot français se porte mal et que la discipline n'a pas d'audience.

      Remercions alors Antoinette Nana Djimou Ida, (notre championne d'Europe indoor du penthatlon 2011, Paris-Bercy) qui, avec son record personnel à Daegu (ci-contre) réalise la meilleure performance au javelot de l'heptathlon ! Grimaçante, engagée, Antoinette est une VRAIE guerrière, (dixit les journalistes).

      Les conditions climatiques pour le javelot de l'heptathlon étaient difficile, voir ci-dessous, la chaleur, écrasante, a véritablement assommé les athlètes... Concours goupe A à 11h40, et concours groupe B à 12h50. Plein soleil... Mais, ce sont les conditions de la compétition qui sont les mêmes pour tous...

"Je pense être capable de lancer beaucoup plus loin que ce que j'ai réalisé à Daegu. En Corée, j'ai presque lancé sur une jambe." Antoinette Nana Djimou.











      Chez les dames le titre de l'heptathlon s'est peut-être joué au javelot. Jessica Ennis GBR, -en incrustation dans l'image des résultats- était venue à Daegu pour remporter l'or, mais, selon ses propos : "malheureusement le javelot a été un désastre". (Javelin cost me gold - Ennis). La contre performance énorme : 39,95m lui vaut effectivement le titre. Tatyana Chernova RUS, la rivale, dans l'autre concours, réalise son meilleur jet de la saison en trouve ainsi treize mètres d'avance sur Jessica Ennis.









      Le titre de l'heptathlon est revenu à la Russe Tatyana Chernova (6.880 points) devant la Britannique Jessica Ennis (6.751 points) et l'Allemande Jennifer Oeser (6.572 points). Antoinette Nana Djimou a terminé septième de l'heptathlon de Daegu, elle qui était à treize points (seulement) du podium avant le 800m...














Les conditions climatiques à Daegu, en plein midi, pour le javelot de l'heptathlon, étaient difficiles. Pendant le concours
certaines athlètes se tiennent la tête pour le soleil ... et d'autres, un peu, pour les contre-performances...
Selon les cas, c'est un peu le coup de chaleur et le coup de massue...





L'heptathlon s'est peut-être joué au javelot, avec le solieil...






Et, n'oublions -évidemment- pas Antoinette Nana Djimou Ida (FRA), magnifique.

Antoinette Nana Djimou
, avec son record personnel (ci-dessous) au javelot remporte son
concours et réalise -du même coup- la meilleure performance de l'heptathlon ! Revenons sur le jet...








La Montreuilloise, Antoinette Nana Djimou, au bord de l'abandon (avec une rupture partielle de l'obturateur externe de la jambe
droite !!!) pulvérise de trois mètres son record au javelot grâce à un magnifique premier jet à 55,79m. Certes, une
rotation des épaules après le lancé, mais, la preuve en image, une superbe jambe
gauche qui réalise un blocage parfait. Pas le moindre éffondrement !




      Rappelant un peu l'excellence de Romain Barras (à Barcelone 2010) qui avait été chercher son titre grâce au javelot, Antoinette Nana Djimou Ida, pourtant embêtée par des douleurs à l'ischio la veille (et, au bord de l'abandon) pulvérise à Daegu son record (52,80m - 2011) de trois mètres 55,79m et effectue par la même occasion le meilleur lancer des concurrentes de l'heptathlon ! Trois mètre de progression malgré une contracture ?! Etrange ? Incroyable ? Non, pas tant que cela...

      Aussi curieux que ce lui puisse paraître, au javelot, une gêne physique, un problème aux jambes peut -dans certains- cas permettre de sortir une performance de pointe. Explications, et, d'abord rappel.
Rappel : Tapio Korjus FIN est devenu (à la grande surprise des commentateurs de télévision) champion olympique 1988 à Séoul, au dernier essai (84,28m), devant Jan Zelezny (84,12m au dernier essai) alors que l'athlète finlandais blessé pendant le concours et absent un bon moment avait un gros problème aux adducteurs droits. Tapio Korjus était forfait au troisième, quatrième essai, et, un jet non mesuré au cinquième essai... Annoncé "terminé" par les commentateurs, et, non ! Résurrection technique ! Quelle belle histoire pour la Finlande et quelle démonstration surtout pour "la technique" !

      La pose des appuis et surtout celui du blocage -dans le bon timing- est la règle d'or au javelot. Une modification de l'équilibre peut obliger l'athlète à changer ses intensions pour -temporairement- aller chercher d'avantage le timing de la pose pied gauche évidement profitable à la performance. Pour un droitier, une gêne physique à droite peut contraindre l'athlète (toutes modérations gardées) à modifier sa couse d'élan vers une prise d'avance plus en piston (un rythme plus orienté verticalement, de haut en bas). Le lanceur cherche d'avantage la "sensation" sur la jambe gauche "valide" et focalise inconsciemment sa pensée sur le timing des séquences gestuelles et attend alors plus lontemps la pose des appuis gauches pendant l'élan. Pour les entraîneurs, -spécialistes du javelot-, le lancer en sensations de pistons est également le bon moyen de sortir une performance les jours où l'athlète manque de pied...

      En analysant la vidéo (reproduite partiellement ici) c'est le timing parfait de la pose pied gauche (solide) sur le déclenché du lancer (main droite, haute, bien placée à droite par-dessus la tête, voir l'image) qui permet à Antoinette de réaliser cette performance remarquable. Reste, oui, encore un petit problème de rotation des épaules (vers la gauche, voir l'image) après le blocage du lancer, peut-être pour des marques trop proches. Mais, les fondamentaux sont là
.
      Une gêne physique (légère) peut (parfois) obliger l'athlète à modifier le rythme et la dynamique de la prise d'élan et s'avérer (temporairement) profitable. La sensation est de lancer sur "une jambe" / élan reduit .

      La force des bons athlètes est de pouvoir moduler les gestes en fonction des disponibilités physiques, et, Antoinette Nana Djimou Ida est excellent à ce jeu là ! Le sport de compétition est une affaire de modulation. Il faut moduler, adapter en permanence autour du geste théorique idéal.

Oui, attention, n'allez surtout pas dire -par effet caricatural- que les blessures permettent de réaliser des performances au javelot ! Les blessures adducteurs chez Klaus Tafelmeier ou Viktor Zaitsev (1991) démontrent évidemment le contraire. Le point soulevé ici est simplement de dire, qu'une modification d'équilibre qui conduit l'athlète vers un meilleur timing des appuis permet d'exploiter plus efficacement un geste sans dispersion des forces...













IAAF WORLD CHAMPIONSHIP, DAGEU, KOREA 2011.
JAVELIN THROW QUALIFICATION.






Chez les dames Christina Obergföll GER (pour l'instant souriante) réalise la meilleure performance
des qualifications et se place pour une possible médaille. Chez les hommes, apparition remarquée
de Guillermo Martínez CUB, qui, faisant le spectacle, réalise le meilleur jet des qualifs...










IAAF WORLD CHAMPIONSHIP, DAGEU, KOREA 2011.
JAVELIN THROW WOMAN QUALIFICATION.





            Appréhensions ! Les qualifications, tout le monde le sait, sont un passage obligé vers le chemin de la victoire, un chemin (au javelot) souvent semé d'embûches (voir l'exemple chez les garçons). Les qualifications filles aux championnats mondiaux à Daegu, Corée, ont-elles confirmé la règle des épreuves périlleuses ?

      Ignorant la règle, certaines lanceuses entrent brillamment dans les épreuves. L'allemande Christina Obergföll (ci contre) qui a dominé la saison avec cinq victoires dans les épreuves de la ligue de diamant, confirme son statut de leader pour la finale du javelot et montre sa forme renversante. Dans le stade bruyant, Christina Obergföll signe d'entrée sa qualification avec un jet superbe à 68,76m qui constitue la troisième performance de la saison ! De quoi valider le bon travail de la préparation physique. L'aspiration de la maturité (30 ans) assure une certaine quiétude pour le titre, Christina Obergföll a gagné à deux reprises l'argent mondial et a déjà remporté le bronze olympique... Attendons alors la suite des évènements.



      Autre lanceuse qui ignore que les qualifications peuvent être difficiles, Sunette Viljeon de l'Afrique du Sud explose les compteurs et accomplit magnifiquement 65.34m dans le second concours. Ayant réalisé l'excellence aux jeux du Commonwealth et aux championnats mondiaux universitaires, Sunette Viljeon montre que la grande compétition transcende et qu'il faudra compter avec elle. Le leader mondial, Barbora Spotakova, fait le travail et réalise les qualifications sans effort inutile. La Tchèque, championne olympique qui règne sur le javelot mondial, lance à 63,40m dans le concours B et se réserve (à n'en pas douter) pour la finale.

      Après les formalités, les surprises ? Non pas vraiment... Le premier jet du concours A, 63,52m envoie Kathrina Molitor en finale... Les allemandes seront présentes pour la finale et, sans doute, le podium... Ailleurs, peu de surprises. La médaillée d'argent olympique, la russe Maria Abakumova, réalise le minima des qualifications (61,00m) et accède à la finale avec la performance de 62,49m qui, finalement, dit peu de choses. Autres qualifications directes : Goldie Sayers de la Grande-Bretagne réalise 62,19m dans le concours A et la recordwoman slovène Martina Ratej obtient son ticket pour la finale avec 61,58m dans le concours B. La championne européenne Linda Stahl, petit bandeau au coude : 60,21m, accède par repéchages à la finale et rejoint ses deux compatriotes allemandes (alors trois parmi les douze finalistes)...




Qualification 61.00m ou les 12 meilleures performances.

Group A, 01 Sept 2011 - 10H10 Group B, 01 Sept 2011 - 11H25
1 Christina Obergföll GER 68.76 Q
2 Kathrina Molitor GER 63.52 Q
3 Maria Abakumova RUS 62.49 Q
4 Goldie Sayers GBR 62.19 Q
5 Yuki Ebihara JPN 59.88 q
6 Madara Palameika LAT 59.78 q
7 Jarmila Klimešová CZE 59.65 q
8 Ásdís Hjálmsdóttir ISL 59.15 (SB)
9 Rachel Yurkovich USA 58.84
10 Justine Robbeson RSA 58.08
11 Indré Jakubaityté LTU 56.92
12 Yanet Cruz CUB 56.73
13 Elisabeth Eberl AUT 56.48
14 Kyung-ae Kim KOR 54.96
1 Sunette Viljoen RSA 65.34 Q
2 Barbora Špotáková CZE 63.40 Q
3 Martina Ratej SLO 61.58 Q
4 Kimberley Mickle AUS 60.50 q
5 Linda Stahl GER 60.21 q
6 Zahra Bani ITA 58.92
7 Vira Rebryk UKR 58.50
8 Mercedes Chilla ESP 58.34
9 Sinta Ozolina-Kovala LAT 58.15
10 Chunhua Liu CHN 57.52
11 Kara Patterson USA 57.14
12 Tatjana Jelaca SRB 56.68
13 Risa Miyashita JPN 55.62
14 María Murillo COL 52.83







      Heureuse de se qualifier pour la finale Kathrina Molitor GER, (ci-dessous), la grande étudiante bavaroise, réalise complètement ses objectifs... Kathrina Molitor termine même au pied du podium (5ième) en compagnie de sa compatriote Christina Obergföll (4ième).

      Le javelot allemand -malgré la déception de Christina Obergföll- est toujours dans l'élite mondiale malgré une concurrence de plus en plus élevée. Le javelot allemand nous a montré de belles choses, vraiment de belles choses techniques pendant les qualifications...
















IAAF WORLD CHAMPIONSHIP, DAGEU, KOREA 2011.
JAVELIN THROW MAN QUALIFICATION.





      Andreas Thorkildsen a connu quelques difficultés pour entrer dans son concours de qualification du javelot. Le Norvégien, champion olympique, du monde et d'Europe et meilleur performeur de l'année (90,61m) n'a pas fait mieux que 81,83m et arrive seulement septième aux qualifications. Guillermo Martínez CUB, connu surtout pour ses voltiges, ci-contre, faisant encore le spectacle, a réalisé la meilleure performance des qualifications (83,77m) à son premier essai. Le Finlandais Tero Pitkamaki, (voir ci dessous) habitué des podiums, ne s'est pas qualifié pour la finale (79,46m).

      Oui, pour le spectacle, en finale, nous aurons le bondissant et même renversant Guillermo Martínez CUB, de quoi "retourner" toutes les situations…




      Les bras levés, demandant le soutien du public, Guillermo Martinez CUB, (ci-dessous) toujours motivé ouvre les "VRAIES hostilités" (humour) et entre de plein pied dans le javelot de Daegu ! Guillermo Martinez CUB et Dmitri Tarabin RUS sont les deux seuls athlètes (les deux concours confondus) à réaliser les minima directs pour accéder à la finale avec respectivement 83,77m et 82,92m. Guillermo Martinez retourne déjà dans son sac pour examiner le livre album de ses enfants puis fait un briefing avec son entraîneur pour réussir et préparer la même entrée en finale.

      Helsinki, Osaka et Berlin la progression de Guillermo Martinez CUB n'est que régulière et constante, il faut donc se concentrer sur Deagu...









      Les performances des qualifications sont difficiles voir périlleuses et, par exemple, Antti Ruuskanen FIN, 27 ans, pourtant expérimenté (avec un jet référence à 87,33m), ne réalise pas les minima directs et se qualifie (le dernier) aux repêchages ravivant alors les discussions du choix des athlètes présents où certains préféraient Sampo Lehtola FIN certes, plus jeune (22 ans), mais prometteur avec déjà 83,77m en poche. Le javelot finlandais se cherche un leader. Tero Pitkämäki FIN (le champion du monde 2007) diminué par une infection pulmonaire et un problème de pincement nerveux n'est pas en forme et ne réalise que 79,46m. Autre déception, Petr Frydrych CZE -autre athlète en contraste avec les bons résultats de l'année-, termine onzième de son concours et 24ième au classement général avec 76,18m. Beaucoup de lanceurs se cherchent... Et, finalement c'est Matthias de Zordo GER qui montre un réel engagement dans le concours où la concurrence regroupe beaucoup de lanceurs autour des mêmes performances.




Qualification 82.50m ou les 12 meilleures performances.

Group A, 01 Sept 2011 - 19H00 Group B, 01 Sept 2011 - 20H20
1 Guillermo Martínez CUB 83.77 Q
2 Dmitri Tarabin RUS 82.92 Q
3 Matthias de Zordo GER 82.05 q
4 Andreas Thorkildsen NOR 81.83 q
5 Vítezslav Veselý CZE 81.64 q
6 Jarrod Bannister AUS 81.35 q
7 Yukifumi Murakami JPN 80.19
8 Jakub Vadlejch CZE 80.08
9 Tero Pitkämäki FIN 79.46
10 Scott Russell CAN 77.49
11 Eriks Rags LAT 77.34
12 Yervásios Filippídis GRE 76.66
13 Mihkel Kukk EST 76.42
14 Oleksandr Pyatnytsya UKR 73.56
15 Matija Kranjc SLO 73.17
16 John Robert Oosthuizen RSA 73.14
17 Ihab Abdelrahman El Sayed EGY 71.99 (SB)
18 Rinat Tarzumanov UZB 70.32
- Mike Hazle USA DNS
1 Stuart Farquhar NZL 82.10 q
2 Fatih Avan TUR 81.94 q
3 Mark Frank GER 81.93 q
4 Roman Avramenko UKR 81.46 q
5 Sergey Makarov RUS 81.42 q
6 Antti Ruuskanen FIN 81.03 q
7 Igor Janik POL 80.88
8 Ari Mannio FIN 80.27
9 Qi Chen CHN 78.42
10 Leslie Copeland FIJ 76.57
11 Petr Frydrych CZE 76.18
12 Vadims Vasilevskis LAT 75.23
13 Gabriel Wallin SWE 74.44
14 Arley Ibargüen COL 74.02
15 Aleksandr Ivanov RUS 73.81
16 Spirídon Lebésis GRE 73.35
17 Zigismunds Sirmais LAT 73.16
18 Sangjin Jung KOR 72.03





      Andreas Thorkildsen, the first man to hold the Olympic, world and European titles simultaneously, also has an ability to stay loose under pressure. "Over the years he's gotten more and more professional about everything - what he's eating, how much he sleeps, how he trains and all that - but as a person he's still laid-back," Asmund Martinsen, his coach, said.
Mike Hazle, the United States javelin champion and a close friend of Thorkildsen, said, "The guy's more Californian than a Californian." Andreas Thorkildsen, a superstar in his native Norway, is spending an increasing amount of time in San Diego, where he recently bought a house near the United States Olympic Training Center in Chula Vista. Andreas Thorkildsen, with the United States Olympic Committee's permission, began using the center as his off-season training base. He returned to San Diego for most of the preseason this year and shares his house with Mike Hazle, an intense, engaging 31-year-old. Hazle says javelin throwers are anonymous in the United States. "You're the two-time Olympic champion?" he said. "So what? When's 'Monday Night Football'? That's why he loves it."
Text August, 2011 by JTM sports correspondent.







Andreas Thorkildsen, (pour des problèmes surtout techniques, jambe gauche) a connu quelques
difficultés pour entrer dans son concours de qualification du javelot...
















Le Finlandais Tero Pitkamaki, habitué des podiums, ne s'est pas qualifié pour la finale
de javelot à Daegu (79,46m) mais se rapproche de Jan Železný (le recorman du
monde) pour préparer les jeux de Londres 2012.







Les choses devraient
changer, Tero P.
s'entraîne avec
Jan Železný !











Nous espérons vous avoir présenté le Best Of du Javelot.
 Et nous vous donnons rendez-vous pour Londres 2012 ?









The Very Best of Javelin, petite loupe sur Sergey Makarov RUS





      Arrivé avec une meilleure performance de saison de 87,12m (une marque suffisante pour remporter le titre des mondiaux), Sergey Makarov RUS, (qualifié avec 81,42m) ne termine que 12ième de la finale du javelot, avec 78,76m...

      Sergey Makarov est le lanceur de Javelot qui, à Daegu, affichait le record personnel le plus élevé : 92,61m !

      Sur la fin de carrière, nous souhaitons vraiment et espérons de tout coeur retrouver Sergey Makarov aux jeux olympiques de Londres 2012...














Meilleure performance de la saison à 90,61m et record personnel à 91,59m, Andreas Thorkildsen NOR, a
réglé ses problèmes techniques pour terminer second de ces championnats mondiaux...





Javelin-Art, le javelot à Daegu, c'est show !






Et, oui... Déjà la fin...

















Back to
Javelin Art - contact : eric.ambre.jaune@hotmail.fr